L’Art du Confinement avec Fabrice Gallez

avril 19, 2020

L’Art du Confinement avec Fabrice Gallez

avril 19, 2020

Pendant ces semaines de confinement, Galerie Jos Depypere pense à un moyen pour rapprocher l’art et ses collectionneurs. En ayant un aperçu de la vie quotidienne de nos artistes qui sont confinés dans leur maison et atelier, nous espérons pouvoir construire un pont imaginaire entre nos artistes et collectionneurs pendant ces temps étranges de Covid-19.

Qui est Fabrice Gallez? Avec la vue constante de la photographie et une quête constante pour aller plus loin, une patience apprivoisée pour atteindre habilement le cliché irréprochable, Fabrice a su, au fil des années, donner un sens aux histoires à toutes ses images. Fabrice développe actuellement une nouvelle approche innovante pour représenter les femmes où chacune d’entre elles évolue dans un espace imaginaire et abstrait.  Son projet actuel s’intitule: «Hermetic Wisdom». Entrer dans le royaume hermétique signifie entrer dans un autre univers. Chaque image nous donne un sentiment de vide tout en admirant la beauté et la pureté d’une femme énigmatique. Chacun d’eux évolue dans un monde imaginaire et intemporel où gestes et nudité sont absorbés par un voile qui est parfois troublé par des sports de couleurs savamment maîtrisés.

La situation actuelle, a-t-elle changé votre vie quotidienne? Pour ma part, j’en tirerai l’avantage de ce confinement. Il m’a permis de revenir à l’essentiel, de ne plus être pollué par le stress de la vie quotidienne et de me débarrasser de certaines mauvaises habitudes.

Pouvez-vous nous dire à quoi ressemble une journée typique dans votre atelier? Après un bon petit déjeuner, j’essaie de structurer ma journée. Celle-ci, commence par une ballade dans la nature à l’écoute du printemps. Cette nature qui se réveille, me transporte dans la méditation et me donne de l’inspiration pour trouver des nouvelles pépites créatives. De retour chez moi, bricolage maison et jardin. L’après-midi dans mon atelier, j’alterne entre la sculpture et la photographie. J’élabore et expérimente de nouvelles techniques, afin d’élargir l’éventail de mes créations.

Est-ce-que le confinement a changé votre point de vue sur l’art? Le confinement n’a pas changé mon point de vue sur l’art, il m’a ouvert simplement des nouvelles fenêtres. Il m’a permis de glisser vers une mutation et ainsi élargir ma vision sur mon travail. Dans cette période, il faut être une éponge et récolter un maximum d’information et les exprimer à sa manière. Et pour ce faire, j’utilise des objets ou autres qui sont d’actualités comme par exemple des masques de protection, la dégradation du virus sur notre corps, les gouttelettes en suspension.

Croyes-vous que l’art peut aider les gens pendant cette période étrange? Le but de l’art c’est de faire tomber les tabous et les préjugés. L’art a toujours permis de s’exprimer autrement, d’avoir un autre langage, un autre regard sur l’actualité,.. Voilà donc une bonne thérapie pour décrocher et se connecter sur autres choses que le confinement. Eveiller l’imaginaire…

La situation a-t-elle affecté vos propres œuvres? La situation actuelle n’a pas vraiment affecté mes propres œuvres. Je dirais qu’elles sont presque le reflet de cette période. Les personnages que je photographie, se trouvent derrière un voile et cela donne la sensation d’un monde confiné et aseptisé.

Quel est la première chose que vous souhaitez faire quand tout cela sout fini? La première chose que je vais essayer de préserver c’est mon temps et tirer profit de toutes les choses positives que ce confinement m’a apporté durant cette période. Je serai aussi content de partager mon travail avec d’autres personnes et pouvoir se réunir et d’en discuter. Alors revoir du monde oui, mais étrangement, j’appréhende ce moment.

Découvrez Aussi

Articles Liés

100 ans de José Vermeersch

L’artiste visuel José Vermeersch aurait eu 100 ans cette année. La première exposition de sculptures de l’ancêtre de la famille Vermeersch a eu lieu à la galerie Depypere en 1969.

Read More »

Summer Pop-Up Ostende

Après une édition réussie à Knokke durant l’été 2020, la Galerie Jos Depypere a décidé d’ouvrir un autre pop-up ! Cette fois ci, la galerie a passée les mois d’été à Ostende!

Read More »
Découvrez Aussi

Articles Liés

100 ans de José Vermeersch

L’artiste visuel José Vermeersch aurait eu 100 ans cette année. La première exposition de sculptures de l’ancêtre de la famille Vermeersch a eu lieu à la galerie Depypere en 1969.

Lire Plus »

Summer Pop-Up Ostende

Après une édition réussie à Knokke durant l’été 2020, la Galerie Jos Depypere a décidé d’ouvrir un autre pop-up ! Cette fois ci, la galerie a passée les mois d’été à Ostende!

Lire Plus »